vol de sygnes

Meilleur voeux 2012

Publié le : 27 décembre 2011 à 14h49

Je vous souhaite une année 2012 active et gourmande sur nos belles voies navigables de l'Ouest.

| 4 Commentaires

Retour du Sylphe "Galatée" à Auray depuis Perros Guirec, avant la semaine du Golfe 2011

Publié le : 18 mai 2011 à 14h21

Traversée de la baie d'Audierne à 5 noeuds

Le Sylphe "GALATEE" notre "bateau amiral" a été ramené de Perros Guirec à Auray du 10 mai au 14 mai 2011 pour participer à la semaine du Golfe du 31 mai au 4 juin.

Mise à l'eau à 11h, départ de Perros Guirec à 14 h 15 à marée descendante, vent NW force 2 à 3. Premiers bords émouvants de découverte du bateau avec lequel nous nous préparons à naviguer dans les parages les plus dangereux d'Europe. Après une traversée de 26 milles nautiques, nous pénétrons dans le port de Roscoff à 21 h, soit une moyenne de 3,71 noeuds. Nuit à bord, marché gourmand sur le port de Roscoff et découverte de la magnifique boutique de Pierre le Coz www.cargo-star.fr, visite de la belle église et ses caravelles de pierre sculptées.

Appareillage à 11h 15 et passage du chenal de l'ile de Batz au moteur, contre la fin du courant de marée montante. Vers 17h nous doublons le phare de la Vierge et l'entrée de l'Aber Wrac'h, salut à Stagadon, l'ile du Père Jaouen. Ouessant le grand phare de Créac'h apparait à l'horizon, 20h, on passe le Four, et 23 h nous pénétrons dans le port du Conquet après une magnifique navigation au soleil couchant: 48 Miles nautique à la moyenne de 4 noeuds.

Après un solide petit déjeuner, nous quittons le Conquet à 9 h 15, doublons la pointe St Mathieu rapidement pour nous présenter à la renverse de marée haute à 14h devant la pointe du Raz, impressionnante comme toujours mais les conditions sont idéales pour traverser les vingt milles de la baie d'Audierne en quatre heures, gênois tangonné au plain vent arrière: 18 h devant Penmarc'h, puis 20 h 30 au travers de Penfret sur les Glénans. Navigation de nuit et doublement du phare de Poulains à l'extrémité de Belle Ile à 7 h du mation, escale café boulangerie à Sauzon à 8 h 45, puis entrée dans le golfe à la pleine mer de 14 h 45, à 17 h nous prenons nos amares dans le port d'Auray.

Un bateau formidable: le petit qui a tout du grand! Toutes les photos: https://picasaweb.google.com/FRANLELI44/RetourSylphe#

Vidéo: https://picasaweb.google.com/FRANLELI44/Films#

| 4 Commentaires

Garance à Noirmoutier

Publié le : 18 mai 2011 à 10h52

halouppes dans le port de Noirmoutier

Le 3 mai 2011 mise à l'eau de Garance au coeur du vieux port de Pornic vers 14 h, départ vers 15 h vers Noirmoutier, où nous arrivons avec la marée haute à 18 h. Un ptit restau sur le quai et un bon dodo à couple au fond du vieux port après une belle ballade sur la jetée.

Le 4 mai à 10 h, départ après un petit marché gourmand vers l'ïle du Pilier que nous souhaitons visiter, à un Mile nautique au nord du port de l'Herbaudière. Après avoir fait le tour de l'Ile, nous échouons sur la plage au sud et visitons cet endroit mystérieux.

Accueil farouche des cormorans en nidification, gros oeufs par deux ou trois. Visite des douves du sémaphore qui a été un fort au XVII ème siècle où une garnison veillait sur l'entrèe de la Loire, après avoir été un repère de pirates.

Visite aux phares du pilier où une sympathique équipe des phares et balises restaure la vieille tour de 1827, avant de sortir un grand filet de l'eau, plein de vieilles et d'araignées.

Après le pic nic nous rentrons tranquillement vers Pornic vers 17 h, à 18 h, bateau sur remorque nous sommes rentrès à Rezé.

Photos et vidéos: https://picasaweb.google.com/FRANLELI44/BelougaNoirmoutier#

| 4 Commentaires

Halage animal

Publié le : 4 avril 2011 à 18h54

Charlot tire Garance (même pour les esprits mal tournés!)
Vendredi 1er avril, ce n'est pas un poisson!
 
Premier essai de halage animal d'un bateau de plaisance par les ânes et mules de Arno Conan et Vincent www.aux-ânes-etc.com.
Mise à l'eau du Bélouga Garance http://www.erdreintime.weonea.com/page/23522  à Guenrouet sous l'Ongle pendant que nos amis les ânes et leurs compagnons bipèdes gagnent l'écluse de la Douettée car le chemin de halage se trouve de l'autre côté du beau méandre que forme l'Isaac à cet endroit qu'emprunte le cours du canal de Nantes à Brest.
Au moteur (c'est bien quand çà s'arrête) je rejoins l'écluse où la cavalerie m'attend, allongée dans l'herbe de cette magnifique journée quasiment estivale.
 
Rapidement nous tendons une remorque de 20 mètres depuis un mat de halage de 1,50 m fixé sur le pied de mat vers "Charlot" un petit âne volontaire et sympathique, qui sollicité par son maître démarre au quart de tour. Pour lui la charge de 750 kg est négligeable sans aucun rapport avec les 70 tonnes en charge que ses prédécesseurs devaient lancer et tirer sur une cinquantaine de km/jours pour assurer un maigre revenu au batelier.
 
Incroyable et émouvant... le bateau s'élance sans bruit entre les berges fleuries de ce début de printemps. Aucune gêne dans la barre qui donne les mêmes sensations qu'à la voile, sans la gîte et les vagues inexistantes sur ce plan d'eau si calme.
Les virages se négocient facilement, parfois il faut manœuvrer pour ne pas gêner les pécheurs en larguant la remorque reprise facilement plus loin alors que le bateau lancé sur erre aidé de sa godille a facilement franchi l'obstacle.
 
Le bruit du vent dans les frondaisons, des sabots sur le chemin et de l'eau sous la carène quand la mule a repris le halage avec vigueur. Nous avançons à 4 km/h, presque à la vitesse  maximum autorisée au moteur. Le paysage est magnifique, l'équipage que nous formons est beau, émouvant et de nombreux promeneurs s'arrêtent et photographient cette renaissance d'une vie authentique sur ce beau canal. Un adolescent à vélo laisse son engin et nous accompagne émerveillé prenant en charge un des animaux. "Ah c'est drôlement bien ce que vous faites!"
 
Nous nous relayons à la barre et le silence me permet une sieste réparatrice sur les banquettes latérales du cockpit ou j'admire les cimes des arbres qui courent, tels des nuages verts sur le ciel d'un bleu profond.
 
Tout cela est passionnant pour le navigateur à voile que je reste et on ne comprend vraiment pas pourquoi personne n'a pensé à restaurer ce mode simple, évident, écologique et économique, jubilatoire de naviguer en eau intérieure. Quelques petits problèmes techniques à régler: procédures de croisement, de lancement des bateaux pour éviter d'aller en rive avant d'être lancés, de frottement sur les cuisses des ânes.
 
 
| 4 Commentaires

Kreisteiz, une volonté de promouvoir la randonnée nautique non motorisée

Publié le : 20 mars 2011 à 17h09

| 2 Commentaires

ASSOCIATION "CANAUX DE BRETAGNE"

Publié le : 14 décembre 2010 à 08h21

Rigole d'alimentation du canal de Nantes à Brest

Bonjour à tous

Depuis hier matin (10 NOVEMBRE 2010), à l'occasion du premier CA à Rohan (56) de la nouvelle association "Canaux de Bretagne" j'en ai été élu à l'unanimité vice président 44.

Je ne suis certainement pas le candidat le plus qualifié pour exercer cette responsabilité à laquelle je ne m'attendais certainement pas, ayant été invité comme professionnel "Erdre Intime" à l'AG de constitution du 11 octobre à Pontivy, mais à l'occasion de scrutins acharnés où nous étions à chaque fois 1 du département 44 à candidater, il a bien fallu s'y coller, faute de voir la Loire Atlantique retranchée de la Bretagne.

Je vous remercie donc tous de la confiance que vous m'accordez.

Après de longues années à "l'association des amis du musée de la Batellerie de Conflans Ste Honorine", cela m'intéresse d'être en prise avec une histoire à construire, au delà d'une mémoire riche (voir Télérama 3162 du 21 août et l'interview de Jean Kergrist: "l'incroyable histoire du canal de Nantes à Brest") avec des gens passionnés qui souvent se battent pied à pied pour faire vivre des pays ruraux désertés, dévastés par une économie aberrante, mais aussi des espaces aquatiques urbains parfois oubliés, voire méprisés, alors que tous sont à l'origine des cités.

Cette nouvelle association est le fruit de la réunion de l'association de communes "d'une rive à l'autre" et du "Comité des canaux bretons et voies navigables de l'ouest". http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=20186

Ma première demande aura été de faire intégrer dans les statuts la Loire et la Sèvres nantaise dans les voies navigables bretonnes: le canal de Nantes à Brest aujourd'hui commence à Monnière, à la frontière du Poitou et traverse toute la Bretagne, de la frontière sud-est au "Pen ar Bed", au "bout du monde". La cassure de Guerlédan étant un objectif à faire sauter pour rétablir la continuité du cheminement. Mais aussi du sud au nord, vers Saint Malo, vieille rivale corsaire de Nantes par le canal d'Ile et Rance.

La place de la Loire Atlantique me semble essentielle pour faire "respirer" ce réseau, par son ouverture vers l'Océan, mais aussi vers la Loire, navigable en plaisance jusqu'aux confins de la Touraine et vers le bassin de la Maine angevine. Je pense aussi très fermement que les plans d'eau intérieurs de la Loire Atlantique présentent un intérêt national, voire européen, l'Erdre notamment ayant peu d'équivalent pour son charme et son environnement avant la Spree et la Havel de Berlin.

Les voies navigables bretonnes représentent à l'heure du développement durable, de la promotion d'un tourisme de proximité, un patrimoine nautique passionnant à faire vivre:

Passionné de bateaux, mais aussi de développement durable, considérant que canal et rivières navigables sont d'abord des patrimoine nautiques, mon engagement personnel sera d'y promouvoir une propulsion douce et écologique sur l'eau donnant un sens autant au voyage qu'au cheminement: voile, aviron, pagaie et aussi halage, humain ou animal, mais aussi électro solaire sont des pistes à explorer, puis à proposer concrètement et rentablement pour faire de la fréquentation de la voie navigable une aventure personnelle passionnante, permettant l'élargissement des publics, par l'intérêt suscité comme la solvabilisation de publics plus larges. Je suis persuadé qu'en diversifiant les modes de navigation, en restaurant une culture batelière vivante et actuelle, les rivières et canaux peuvent être un puissant aimant pour un tourisme de qualité, de rencontre des Hommes entre eux, avec un territoire complexe et passionnant qui résume à sa mesure la place, difficile, que l'Humanité occupe dans la nature.

Je compte sur vous tous, amis particuliers, associations, institutions, collectivités locales pour me donner un coup de main pour faire vivre cette association et son action en Loire Atlantique, dans son contexte breton, auquel nous tenons tous tellement, je serai très heureux d'avoir vos réactions, vos propositions, et de vous voir bien sûr y adhérer. 

| 5 Commentaires

Plein succès pour le treizième plein Seil sur la Seudre

Publié le : 30 mai 2010 à 15h24

Encore un succès pour l'ASSEIL avec l'organisation de son treizième rassemblement depuis Ronce les Bains, station balnéaire de La Tremblade dans les douces Charentes. Vingt et un bateaux, beaucoup de soleil et de vent, mon premier bain de l'année sur Oléron...

L'amitié se renouvelle dans ce groupe où les plus anciens sont la famille Mougel et le club de Saumur, toujours fidèle au poste. Beaucoup de nouveaux qui ont repris des Seils d'occasion et s'amusent beaucoup avec, certains qui en ont vendu pour un croiseur cherchent à en retrouver un... Merci aux organisateurs: Michel Gué et notre dynamique président: Christophe Lattach.

| 1 Commentaires

Plein succès pour le 12ème "Plein Seil" sur l'Erdre

Publié le : 9 juin 2009 à 22h52

28 Seils au port de SUCE SUR ERDRE

Comme chaque week end de Pentecôte, les Seil de toute la France se sont retrouvés dès le samedi en début d'après midi, cette année au club de l'ANCRE à La Chapelle sur Erdre, où trois Seil tournent toute l'année avec notamment un public handicapé, sous la responabilité de Pascal Colas, par ailleurs principal organisateur de cette douzième rencontre.

Ce week end était important car pour la première fois, un sémillant nouveau président tenaitla barre de ce rassemblement: Christophe Lattach venu de sa lointaine Champagne, avec deux équipages de l'Institut Médico éducatif "Le Joli coin" dont il est le talentueux animateur sportif.

Notons que le succès de cette association est largement du aux professionnels sportifs qui l'ont accompagné dans la vie de l'association: Pascal Body, directeur des bases de Saumur  (Plein Seil N° 1en 1998) puis de La Roche sur Yon, Christophe organisateur de Plein Seil 2002 sur le lac du Der; convivialité n'empêche pas régates acharnées à la voile et l'aviron.

Une météo extraordinaire: grand soleil et bon vent ont ccompagné les 28 bateaux, un record de participation dans ls virées de samedi vers la Desnerie, de dimanche vers les plaines de Mazerolle, le lundi étant consacré aux enfants avec une passionnante course au trésor, zigzagant entre les Muscadet sous spi du trophé Philippe Harlé.

La misaine bleue revenait à Sarcelle, le bateu régional de l'étape au premier président de l'ASSEIL, Maurice Perrault de Nort sur Erdre, dont les enfants ont mené ce N° 37, pas si jeune pourtant, avec maestria.

http://www.asseils.fr/?view=2,13&bank=16

 

| 1 Commentaires
a35445685